clock menu more-arrow no yes

Filed under:

Bilan Impact de Montréal: Si J'étais De Santis (1ère Partie)

New, 4 comments

L’impact vient de terminer sa deuxième saison de la MLS sur une bien mauvaise note, note qui vient conclure la triste mélodie qui durait depuis une dizaine de matches. Quatre petits points depuis la fin Août qui ont permis au bleu-blanc-noir de se qualifier en séries pour la première fois de sa jeune histoire.

USA TODAY Sports

Le début de saison était pourtant beau, probablement trop beau, et a fait pousser des ailes à la confiance et aux attentes des supporters montréalais. L'impact était invincible a domicile, allait chercher des points contre des grosses équipes à l'étranger, et se sauva même avec le championnat canadien.

Bilan Impact de Montréal

Mais cet impact là cachait un problème, un déséquilibre dans sa profondeur qui agissait comme une bombe a retardement dans la magnifique saison qui se profilait. Les mêmes titulaires revenaient sans cesse, trop peu de confiance était accordée aux jeunes, et lorsque c'était le cas, c'était tous les jeunes en même temps qui se partageaient cette confiance, et donc le blâme d'une éventuelle déconvenue, comme à Heredia.

Quel était le plan de la doublette Nick De Santis - Marco Schallibaum? Certains joueurs avaient signé pour l'Impact à la demande de Jesse Marsch, d'autres ont été le fruit des recherches du directeur sportif, Schallibaum a du jongler dans ce déséquilibre. Après la fin de saison difficile, que va faire De Santis pour présenter un effectif qui pourra finir la saison ? Si j'étais Nick De Santis, voilà, point par point mon humble avis de supporter.

Dans les buts :

Je pense qu'il est inutile de dire que tout le monde est heureux avec la doublette Perkins-Bush.

Troy Perkins est un gardien rassurant qui a fait ses classes dans la MLS, il est toujours la pour garder son équipe dans le match lorsque les temps sont difficiles. Evan Bush quant à lui est un gars de la maison, il aime l'Impact et est prêt à se battre pour aller gagner une place de titulaire, de plus, lorsqu'il est appelé à être le dernier rempart, il répond toujours présent. Maxime Crepeau, enfin, est un produit de l'académie, si nous n'avons pas eu l'occasion de le voir à l'œuvre, le garder est un bon atout, tant contractuellement que pour son développement personnel.

Bilan :

PAS DE CHANGEMENT.

En défense :

C'est là que la première interrogation se pose.  Si Hassoun Camara, Matteo Ferrari et Jeb Brovsky devraient rester en place, c'est l'espace laissé libre par Alessandro Nesta qui amène à se poser des questions. Adrian Lopez n'ayant joué en tout et pour tout que vingt minutes, je me garderai de le placer dans la hiérarchie, mais il reste une solution possible à la place vacante d'Alessandro Nesta. Wandrille Lefevre a prouvé par ses bonnes performances qu'il pouvait postuler à une place de titulaire. La question que les analystes se posent est " Peut-il tenir la distance sur une saison ? ". Reste alors Zarek Valentin, qui espère revenir prendre son poste d'arrière droit, ramenant Hassoun Camara à son poste naturel de défenseur central.

Le retour éventuel de Valentin, de Lopez, les bonnes performances de Lefèvre, Tissot, et dans une moindre mesure Ouimette, donnent la profondeur voulue en arrière. Un latéral droit de plus dans l'alignement serait par contre préférable pour ne plus avoir à faire jouer Ouimette à des positions dans lesquelles il n'est pas à l'aise.

Bilan :
Pas de changement majeur, le quatuor défensif en 2014 pourrait ressembler à :


Camara-Lefèvre(Lopez)-Ferrari-Brovsky

ou

Valentin-Camara-Ferrari-Brovsky

More from Mount Royal Soccer: