clock menu more-arrow no yes

Filed under:

College Cup: Virgina Cavaliers champions NCAA Soccer vs UCLA

Lentement (peut-être trop selon certains), l'Impact ajoute des pièces à des postes clés.

Rob Kinnan-USA TODAY Sports

Plus tôt cette semaine, la direction a choisi Bakary Soumare au Repêchage intra-ligue (2e phase) pour couvrir un besoin pressant, soit un défenseur central solide pouvant figurer dans un XI type. Reste plus qu'à en trouver un deuxième.

Mais alors qu'on pourrait penser qu'on en a fini avec tous ces repêchages (expansion, joueurs libres, intra-ligue), ce n'est qu'un début. L'Impact aura encore quelques choix de joueurs à faire en janvier avec le SuperDraft et le Repêchage Supplémentaire.

Bon, je ne veux pas " péter votre bulle " comme on dit en bon français, mais pour le Repêchage Supplémentaire, attendez-vous à peu, sinon à rien.

Par contre, c'est une toute autre histoire pour le SuperDraft. Oui, il est difficile de prévoir qui réussira ou non à s'établir en MLS après avoir réussi en NCAA. On n'a qu'à regarder les listes des dernières années, et parfois, il semble qu'un lancé de dé ou un tirage au sort serait aussi efficace qu'un ordre précis pour sélectionner les joueurs (un domaine dans lequel la MLS devient experte pour attribuer des joueurs, d'ailleurs http://www.washingtonpost.com/blogs/soccer-insider/wp/2014/08/25/jermaine-jones-joins-new-england-revolution-heres-how/).

En ayant en tête de me préparer pour ce repêchage, j'ai décidé de regarder la finale de soccer masculine de la NCAA entre les Bruins de UCLA et les Cavaliers de University of Virginia le week-end dernier.

Quel gaspillage de temps. Après 30 minutes je cherchais toutes sortes d'excuses pour faire autre chose. J'en ai profité pour poser mes rideaux et jamais je n'aurais pensé avoir autant de plaisir à faire ça!

Malheureusement, une fois terminé, le match était toujours en cours... et c'était toujours 0-0. Deux prolongations de 15 minutes plus tard... toujours 0-0. Après les tirs de penalty, les Cavaliers l'ont emporté.


Alors qu'on retrouvait les deux meilleures équipes collégiales au pays, je croyais qu'on y dénicherait la perle rare qui pourrait donner vie soit à la défense montréalaise, ou à l'attaque.

Rappelons que l'Impact de Montréal sélectionne au 3e rang lors du SuperDraft, soit après les deux équipes d'expansion. Mais si le futur de l'Impact se trouve à se niveau, la saison risque d'être longue.

J'ai quand même retenu un nom, Larry Ndjock, attaquant d'UCLA assez explosif avec de belles qualités athlétiques, formé en Allemagne au Hertha BSC Berlin. Il n'a pas marqué sur 120 minutes, mais en a mis deux au fond du filet en demi-finale.

Le seul hic, Ndjock ne sera pas disponible au SuperDraft cette année, n'étant pas un joueur senior. Les règles MLS étant ce qu'elles sont, Ndjock pourrait être éligible s'il signe un contrat Génération Adidas toutefois. Et là, on tombe dans une zone de plus en plus obscure, zone dans laquelle je vais éviter de m'aventurer.

Dans les deux clubs présents, les joueurs sélectionnables qui se distinguent le plus sont des milieux de terrain, et avec tous les milieux de terrain chez l'Impact, on peut pratiquement créer un club à l'intérieur du club.

Le choix de l'Impact se portera donc probablement ailleurs que chez ces deux puissances collégiales.

Je vous reviens plus tard avec quelques pistes de solution. Mais modérez vos attentes. Aucune de ces solutions ne sera, à mon avis, suffisante pour percer le XI partant.