clock menu more-arrow no yes

Filed under:

MLS Playoffs 2013: Houston, on a un problème!

New, 3 comments

Ce titre était tellement bâteau que je me devais de l’utiliser avant que quelqu’un ne me le vole! Oui, Houston, on a un problème ici au Québec. On est peut-être la forteresse du Nord, mais on n’en mène pourtant pas large au Sud. Ce soir, nous connaîtrons réellement nos ambitions...ou pas. En attendant, j’en profite pour déverser mon courroux (coucou).

Thomas Campbell-USA TODAY Sports

Suis-je le seul à redouter le match de ce soir? Quand je le regarde de loin, ça me fait penser à feu le-but-en-or que toutes les équipes redoutaient en prolongation par le passé. Je vais essayer d'être clair dès le début: j'ai voté oui.

Oui, au fait qu'on va se faire taper, malmener comme des enfants.

Cette année, l'Impact de Montréal n'a pas fait mieux que l'an dernier. Avec la qualification en séries, maximiser le gain de points à l'étranger était l'objectif principal. Il faut bien constater que c'est un échec. À cause de nos ratés, nous pointons aujourd'hui en 5e place, bien loin de la tête du classement que nous occupions à l'été. Et soyons clair: l'équipe est la seule responsable de son "naufrage".

Oui je suis dur, mais comment ne pas l'être alors que notre avenir aurait pu être tout différent. Au lieu d'être redouté, nous arrivons comme des outsiders, des has-been, des wannabes qui n'ont finalement jamais été. Alors les positifs, les défenseurs de la beauté du jeu et du sport crieront au scandale, protestant que nous sommes quand même qualifiés pour les playoffs de la MLS après 2 saisons dans l'élite. Wonderful isn't it?

Pourtant je leur répondrai rapidement qu'on s'en cogne! Si c'est pour se faire sortir après un match de barrage, je préférerais qu'on reste à la maison!

L'Impact c'est 2 victoires, 1 match nul et 7 défaites sur les 10 derniers matchs! Rendez-vous compte! 6 points sur 30 possibles, c'est énorme. Et on ne peut décemment pas prétendre à quoi que ce soit avec ça.

Bien sur que je suis en colère, parce que l'avions notre saison de rêve, nous l'avions cette référence qui faisait de nous une équipe crainte. Mais tout s'est écroulé en quelques semaines. La faute à une équipe fatiguée, fatiguée par une mauvaise gestion chronique de son staff.

"L'erreur est humaine" me répondraient mes adversaires. Oui, c'est vrai, mais si proche du but, elle est frustrante.

"Les séries, c'est une nouvelle saison qui démarre" rajouteraient-ils. Oui, c'est ce qu'on dit. Mais quand je vois avec quelle volonté nos joueurs conduisent leurs matchs, je me dis que nouvelle saison ou pas, ça va être difficile.

Regardez notre dernier match contre Toronto FC. Nous avons joué l'avant dernier du classement, ça devait être facile, les doigts dans le noze comme on dit.

Mais on a eu des crevards en face de nous, des morts de faim qui n'ont laissé aucune chance à notre passivité.

Marco, remotive tes troupes et prouve-moi que je ne suis qu'un plouc qui ne connaît rien au football. Ça urge.

ET LE MEILLEUR JOUEUR DE LA SAISON DANS TOUT ÇA?

L'Impact a demandé aujourd'hui à ses abonnés de voter pour le meilleur joueur du club cette saison. En compétition: Troy Perkins, Hassoun Camara, Patrice Bernier, Justin Mapp et Marco Di Vaio.

Personnellement, et contre vents et marées, j'ai une préférence pour Camara, pour sa constance technique et physique.

Mais j'ai un secret! Je sais déjà qui va gagner: Grande Marco, bien sur!

More from Mount Royal Soccer: