clock menu more-arrow no yes

Filed under:

Qui est le véritable capitaine de cette équipe ?

Depuis le début de la saison Patrice Bernier, qui est le capitaine officiel de l’Impact de Montréal, n’a vu que très peu de minutes. Il est difficile voir même impossible pour un meneur de mener à partir du banc. Qui est le vrai capitaine alors ?

T'as vu Jack? Le capitaine, c'est moi!!
T'as vu Jack? Le capitaine, c'est moi!!
Eric Bolte-USA TODAY Sports

D’entrée de jeu, j’aime autant vous avertir immédiatement : Je suis un très grand fan de Patrice Bernier ! Je pense qu’il est encore le meilleur milieu défensif que l’équipe a sous la main et qu’on ne le met pas assez souvent sur le terrain.

Je suis loin d’être tendre avec Klopas depuis le début et le peu de temps d’utilisation de Bernier en est la raison majeure.

Selon l’avis de l’entraineur et du joueur, il n’y a aucun froid entre les deux et ils sont sur la même longueur d’onde. Bernier a d’ailleurs mentionné dans un article récemment pour RDS.ca qu’il n’était pas à couteaux tirés avec son entraineur et que les seules tensions qui ont éclatées sont en rapport avec la mauvaise tenue de l’équipe.

Justement est-ce que le petit gars de Brossard est en droit de penser comme moi que la mauvaise tenue de l’équipe est directement proportionnelle à son temps de jeu absent ? On est en droit d’y penser et Patrice aurait parfaitement raison de demander des explications. On peut donner bien des tangentes aux mots "mauvaise tenue de l’équipe" car selon moi Klopas est dans l’erreur avec son capitaine.

Klopas savait très bien ce que Bernier pouvait apporter à l’équipe avant le début de la saison. Alors la grande question : Pourquoi lui avoir redonné le capitanat de cette équipe s’il était pour le clouer au banc ?

Pour des raisons de marketing ? Pour ne pas s’aliéner une partie du public, qui faut l’avouer aime beaucoup le québécois ? Peut-être que la demande venait de plus haut. Alors là on aurait un sérieux problème. Poser la question c’est y répondre…

On dira ce qu’on voudra un capitaine ne peut avoir un effet notable à partir du banc. Ouim il peut influencer la préparation et les entrainements mais lorsque l’arbitre siffle le début du match, c’est sur le terrain que cela se passe.

Depuis le début de la saison c’est Nigel Reo-Coker qui est le capitaine lorsque Bernier est sur le banc. Je comprends que NRC a eu une brillante carrière et qu’il a déjà porté le brassard de capitaine de nombreuses fois au cours de celle-ci mais est-il le véritable leader de cette équipe ? Non !

Premièrement, il a commencé la saison comme milieu défensif partant et son impact fût négligeable. Par la suite lorsque Victor Cabrera s’est blessé, on s’est mis à l’utilisé comme arrière latéral. C’était très loin d’être convaincant.

Maintenant que Donny Toia et Ambroise Oyongo sont les arrière latéraux est-ce qu’on va s’entêter à le faire jouer et à lui donner le brassard pour justifier son acquisition d’entre saison ? Ce serait la goutte qui ferait déborder le vase. Si Bernier n’est pas assez efficace pour être sur le terrain permettez-moi de douter de l’efficacité de Nigel Reo-Coker.

Ce qui m’amène au véritable leader de cette équipe et bien sûr vous savez de qui il s’agit : Laurent Ciman. J’avoue que je ne connaissais pratiquement pas le joueur lorsqu’on l’a acquis. J’avais donc décidé de rejoindre Philip Harmeling pour lui poser quelques questions sur le défenseur belge et une phrase m’avait marquée : "He got everything to be the next captain of the Montreal Impact." Il a tout pour devenir le prochain capitaine de l’Impact !

Après quelques matchs, il était déjà facile de voir pour quelles raisons cette citation était vraie. Un guerrier tant sur le terrain qu’en dehors et qui n’accepte aucune demi-mesure. Il veut remporter chaque duel, chaque minute et chaque seconde au cours d’un match. Il démontre aussi des émotions et les fans adorent ce genre de joueur qui laisse son égo au vestiaire. C’est lui qui devrait porter le brassard lorsque Bernier n’est pas dans l’uniforme et personne d’autre.

C’est peut-être cela le problème aux yeux de Klopas. Ciman est quelqu’un de volubile qui n’a pas la langue de bois. Des déclarations croustillantes on en a avec lui ! Il est certainement plus facile pour un entraineur d’avoir le capitaine dans sa petite poche arrière comme c’est le cas avec NRC.

Car que ce soit avec Patrice Bernier ou Laurent Ciman il est rare de ne pas avoir l’heure juste avec ces deux joueurs. Les phrases clichées sont absentes lorsque ces deux joueurs sont devant les journalistes et leurs efforts sur le terrain est de tous les instants. Si quelque chose n’est pas à leurs gouts ils vont le faire savoir sans équivoque!

C’est cela un vrai capitaine. Une mitaine fait rarement un bon candidat.. Il serait temps que Klopas et la direction comprennent qu’un capitaine est là en premier lieu pour les joueurs et non pour bien faire paraître la direction.

De toute façon les joueurs ne sont pas dupes. Ils savent très bien que le véritable leader de cette équipe est le général de la défense et que tôt ou tard il portera le brassard. Cela va se faire sous Klopas ou sous un autre entraineur mais vous pouvez écrire mes mots :

Laurent Ciman est le véritable capitaine de ce club et il portera le brassard dans un futur pas si lointain…que Klopas le veuille ou non !