clock menu more-arrow no yes

Filed under:

Impact vs Chicago Fire en Chiffres

Quelques chiffres intéressants pour mieux comprendre la défaite de 3-0 de l'Impact face au Fire de Chicago.

Mike DiNovo-USA TODAY Sports

0 Aucun tir de l'Impact a touché la cible durant la dernière rencontre. Comme vous le savez, il est impossible pour une équipe de marquer si on ne tir pas au but. On doit une mention honorable à Ambroise Oyongo qui a eu la meilleure chance de marquer avec un tir de loin.

3 L'Impact a maintenant une fiche de 2 victoires, 4 nuls et 3 défaites contre le Fire de Chicago. À noter qu'aucune de ses trois défaites ont étés encaissées à domicile.

6 Depuis que Frank Klopas est en poste, l'Impact a récolté 6 points sur une possibilité de 63 en 21 rencontres. Avec une statistique comme cela, je me demande comment se fait-il que l'entraineur chef du onze montréalais a encore son emploi.

8 Il faut être honnête qu'on a observé une  grosse performance d'Evan Bush qui a fait plusieurs beaux arrêts et qui a du se signaler à plusieurs reprises contre des joueurs du Fire de Chicago laissé complètement seul. Malgré un tir parfait dans la lucarne, un penalty et un but en échappé, on peut dire que le portier américain a fait son travail avec 8 superbes arrêts.

9 Neuf joueurs étaient indisponibles pour la rencontre en raison de blessures. Évidemment, nous sommes comme à l'habitude l'équipe avec le plus de blessés cette saison. Peut-être serait-il temps de remplacer le conditionneur physique !?

18 Le carton rouge de Marco Donadel est le 18ème cartons rouges de l'histoire de la franchise. Malgré le fait qu'il fut distribué de façon prématuré dans la rencontre, il ne fut pas le plus rapide de l'histoire. Collen Warner a reçu en 2014 un carton rouge après 17 minutes de jeu, alors que Jeb Brovsky et Hassoun Camara on quant à eux reçu l'objet avant d'avoir franchit les 22 minutes de jeu.

Vous ne serez pas surpris d'apprendre que le plus puni est le grand défenseur français qui a reçu 5 cartons rouges depuis son arrivée en MLS.

19 tirs ont été dirigés en direction de la cage d'Evan Bush. Même les puissantes équipes mexicaines n'ont pas dirigées autant de tir sur le gardien de l'Impact de Montréal. À mon avis, le choix du onze partant de l'entraineur chef Frank Klopas a fait en sorte que l'équipe soit aussi désorganisée et que celle-ci a laissé trop de temps aux joueurs pour tirer

50 La dernière victoire de l'Impact de Montréal sur les terrains adverse remonte au 7 septembre 2013 contre la Nouvelle-Angleterre où les hommes de Marco Schallibaum avaient remporté une victoire de 4-2. Cela fait maintenant 50 rencontres en MLS que le onze montréalais a disputé depuis cette dernière victoire sur la route.

70 Il s'agit du plus bas taux de passes réussi pour l'Impact cette saison en MLS. Il est impensable de penser qu'une formation puisse enlever les honneurs d'une rencontre si une passe sur trois ne se rend pas au destinataire. Chicago peut dire merci notamment à Dilly Duka, Laurent Ciman et Bakary Soumare qui ont respectivement raté 11, 10 et 9 passes respectivement.