clock menu more-arrow no yes

Filed under:

Un stade national: mauvaise idée, solution simple

New, 2 comments

Seulement une des neuf derniers matchs a été au Canada - et c'était une victoire!

Eric Bolte-USA TODAY Sports

En novembre, l'équipe nationale masculine du Canada sera sans-abri. BMO Field, domicile de Toronto FC, sera en construction. Puisque l'Association canadienne de soccer (CSA) a conclu une entente avec BMO Field afin d'être le "seule" domicile de l'équipe nationale, cela va laisser l'équipe sans un centre de formation désigné. Ils devront à nouveau être contraints de jouer leurs matchs aux États-Unis ou en Europe, sur les terrains neutre où les fans canadiens ne seront pas en mesure d'y assister. C'est une situation évitable, et n'est pas nécessaire dans un pays grand comme le Canada.

Une partie du problème est que le Canada (à l'exception de Vancouver et du sud de l'Ontario) est gelé six mois durant l'année. Toronto reçoit régulièrement des orages en Décembre, alors que des endroits comme Ottawa, Calgary et Montréal ressemblent à l'Antarctique. Cependant, Toronto est couvert de neige de janvier à mars, la saison principale pour les matchs amicaux de la FIFA. Cela signifie que pendant 3-4 mois de l'horaire de soccer de la FIFA, il est impossible de jouer sur BMO Field.

Mais le climat n'est pas le seul problème. Sur les neuf derniers matchs, seulement un match a été joué au Canada, et pratiquement personne n'y a assisté. Toronto n'assiste pas à des jeux de l'équipe nationale. Seulement 12 000 personnes se sont présentées au BMO Field en Septembre 2014 pour une victoire de 3-1 contre la Jamaïque, et de nombreuses personnes n'étaient pas partisanes de l'équipe canadienne. En comparaison, Edmonton a attiré plus de 25 000 pour le dernier match de l'équipe nationale à Commonwealth Stadium. Edmonton, avec une fraction de la population de Toronto, réussi à rassembler une foule. Ce n'est pas bon signe pour notre stade national.

Plus on se pose des questions, plus on se rend compte que Toronto n'est pas adapté pour être le "seule" stade domicile pour l'équipe nationale. Je ne suis même pas sûr que nous devrions avoir un seul stade national pour un pays immense comme le Canada.

Mais finalement, nous devons nous demander: pourquoi avons-nous seulement un stade national unique? Plus important encore, pourquoi est-il à l'extérieur et pourquoi est-il à Toronto? Il y a des dizaines de terrains de soccer à travers le pays qui sont capables d'accueillir un match international. Commonwealth StadiumInvestors Group Field et l'Université de Moncton (Stade de Moncton) accueilleront la Coupe du Monde Féminine cet été. BC Place a accueilli les Jeux Olympiques et les Vancouver WhitecapsStade Saputo est le seul terrain ayant du gazon naturel au Canada, en dehors de BMO Field. Place TD à Ottawa est un stade nouvellement construit dans le cœur de la capitale nationale. Pourquoi ces villes ne bénéficient pas de parties mettant en vedette nos meilleurs talents?

Alors, pourquoi est-ce que Toronto est la seule ville qui obtient le droit de voir notre équipe nationale en personne? Est-ce une exigence de la FIFA qu'un pays doit avoir un stade national? Non, une telle règle n'existe pas, et de nombreux pays insistent sur la présentation de leur talent dans différents lieux afin de faire croître la popularité de ce sport. Même dans les pays avec différents climats et une population diverse comme l'Argentine, l'équipe nationale joue dans différents lieux tout le temps. Le plus célèbre exemple d'une équipe sans un stade à domicile est les États-Unis. Les États-Unis jouent partout dans le pays, dans les différents marchés avec différents climats, et se qualifie pour la Coupe du Monde chaque quatre ans.

Le Canada a besoin de jouer plus de parties ici, au Canada. Afin que le soccer soit en croissance, les Canadiens ont besoin de voir leurs meilleurs joueurs en action. Les matchs à Fort Lauderdale en Janvier sont acceptables si le stade à domicile est à l'extérieur. Mais Stade Olympique et BC Place sont couverts, ouverts pendant l'hiver et sont situés dans les grands marchés qui paieraient pour voir notre équipe. Montréal a vendu 58,000 billets pour un match contre Club America en avril - et les canadiens de Montréal sont dans le séries! Il est certain que les grands marchés existent en dehors de Toronto.

Il n'y a aucune excuse pour avoir un seul stade national. Toronto a eu sa chance. Maintenant, un autre endroit (ou des endroits) devrait obtenir son tour.