clock menu more-arrow no yes

Filed under:

Bilan de la Pré-Saison de l'Impact de Montreal: #SaputoDor #TropDePoutine

L'Impact de Montréal a fini sa pré-saison avec un match nul 1-1 contre le Philadelphia Union. Que retient-t'on du Bleu, Blanc et Noir?

Jonathan Dyer-USA TODAY Sports

Pour les gens qui ne connaissent pas Soccer Sans Frontières, il s'agit du meilleur podcast sur l'Impact de Montréal et la culture foot au Québec. Soccer Sans Frontières est un rendez-vous, À NE PAS MANQUER, tous les mercredis et vendredis de 18h à 19h sur Choq.ca.

Les gars de Soccer Sans Frontières et tous les fans de l'émission décernent au meilleur joueur le #SaputoDor et au moins convaincant le #TropDePoutine, après chaque rencontre, via les médias sociaux.

La Classique Disney et la pré-saison sont maintenant terminés, c'est pourquoi je vous ferai part de mon #SaputoDor et #TropDePoutine pour l'ensemble de la pré-saison.

Après cinq matchs de joués, on peut voir quel joueur est le plus en forme, en cette pré-saison. Hernan Bernardello est clairement venu en Floride pour donner tout ce qu'il a. Il est partout sur le terrain et ce, tant offensivement que défensivement. Il représente clairement ce que défini le terme " DP " : soit un " Game changer ". Malheureusement, l'an passé, il n'a eu que huit parties pour impressionner les fans montréalais.



Cependant ceux-ci ont tout de suite été charmés par l'engagement du joueur argentin. Je lui décerne un #SaputoDor pour son engagement défensif, sa relance et sa vision offensive qui ont grandement fait la différence pour l'Impact. Offrant de bons services sur coup de pied arrêté et de longs ballons sur les ailes, il a notamment offert des passes clés à Marco Di vaio et Hassoun Camara , ce qui a mené à des chances claires de marquer.

Il s'est aussi inscrit au pointage avec une passe décisive sur le but de Sanna Nyassi contre le Sporting Kansas City. Souhaitons qu'il reste en santé et qu'il garde la forme car le joueur argentin sera un outil important en milieu de terrain pour l'Impact de Montréal.

Pour ma part le joueur qui m'a le plus déçu, n'en déplaise à certains, est Wandrille Lefevre ou affectueusement appelé par le commentateur de la MLS, "Lefeuvrreeee". Ce jeune homme a beaucoup de potentiel, mais il tarde à atteindre son apogée. Il est directement responsable de deux buts sur trois contre le Sporting de Kansas city.

Le premier but de Kansas City fut marqué à la suite d'une collision entre Lefevre et Dom Dwyer en provoquant un "penalty". C'était une action où il avait danger certes, mais Dwyer n'était même pas proche de tromper la vigilance d'Evan Bush.

Sur le deuxième but de cette même rencontre, il a été aspiré par Zusi et a laissé seul dans la boîte Dom Dwyer qui n'en demandait pas tant pour ajouter un deuxième but à sa fiche. En plus du match contre Kansas city, il a connu des ratés sur le premier but des New York Red Bulls.

Il a manqué de concentration et il est intervenu trop tard sur Roy Miller, défenseur latéral, qui a lobé le gardien Evan Bush avec facilité. À mi-chemin de la deuxième demie, il est le seul à blâmer pour le troisième but des Red Bulls. En effet, il donne littéralement le ballon à l'adversaire comme un enfant d'école, en zone défensive.

On peut mettre cela sur la faute de la nervosité, car ayant disputé l'ensemble des matchs pré-saison, il a un poste à gagner, en l'absence de Nelson Rivas et Adrian Lopez.

Un point positif que l'on peut retenir de la prestation de Wandrille Lefèvre est qu'il est en bonne forme physique et que sa vision du jeu est son principal atout.

Je suis confiant que le produit de l'académie saura profiter de sa chance et prouvera aux plus septiques, dont moi, qu'il est un joueur de calibre MLS.

**** Vous pouvez aussi participez à l'effort #SaputoDor et  #TropDePoutine comme les autres twitteux #IMFC