clock menu more-arrow no yes

Filed under:

Chaînon manquant d'Ottawa : un Montréalais?

Est-ce que que le chaînon manquant pour le Ottawa Fury est un autre Montréalais?

Eric Bolte-USA TODAY Sports

Ottawa a eu une saison 2015 très impressionnante. Le Fury a établi un record de fréquentation dans la NASL, a fait les séries éliminatoires, éliminé une future équipe d'expansion MLS (Minnesota) et joué dans la finale contre le Cosmos de New York. C'est étonnant pour une équipe qui a seulement deux ans.

Le Fury Aujourd'hui

Oui , 2015 a été un succès retentissant. Cependant, avec le succès vient la valeur et la valeur des joueurs d'Ottawa a augmenté après 2015. Cela a mis Ottawa sur la carte, et en a fait un endroit attrayant pour les équipes afin de trouver de nouveaux joueurs. La moitié de l'équipe a quitté ou a été vendu, l'entraîneur-chef Marc Dos Santos aussi - qui a dirigé le Fury à leurs résultats impressionnants en 2015. Alors maintenant, la plupart des joueurs dans le 11 de départ sont de nouveaux ajouts.

Le nouvel entraîneur, Paul Daglish, a passé les dernières années d'entrainement dans la troisième division américaine. Il n'a jamais entraîné une équipe dans la NASL, ni une équipe au Canada. Les joueurs qui ont quittés, comme l'ancienne étoile de l'impact Sinisa Ubiparipovic, ont été remplacés par les anciens de la NASL et USL ayant des liens avec Daglish. Certains semblent prometteurs, d'autres pas autant.

Les résultats de la saison 2016 ont été moyens jusqu'ici. Ottawa n'a pas gagné depuis la saison ouverte, perdant 3-0 à New York, 1-0 en Caroline et marquant 1-1 contre Indy Eleven. Même dans la défaite, le Fury est une ombre de son ancienne gloire. Paul Daglish dit que le Fury "...était mieux contre New York que contre la Caroline." Lorsqu'une défaite 1-0 est en quelque sorte pire qu'une défaite 3-0, il y a un problème.

Peut-être que l'entraîneur est encore en train de s'adapter au nouvel environnement. Peut-être que les joueurs s'adaptent à leurs nouvelles tactiques. Dans les deux cas, le Fury d'Ottawa a quelques problèmes très évidents, notamment sur ​​le côté gauche du terrain où le défenseur brésilien Timbo, Jonny Steele et Marcel de Jong ont encore beaucoup de travail à faire.

Ambitions nationales et connexions avec Montréal

Une chose que le Fury d'Ottawa a toujours bien faite est de développer les joueurs canadiens. Au cours des deux dernières saisons, plusieurs joueurs de l'équipe nationale ont joué pour Ottawa. À la fois Marcel de Jong et le capitaine Julien de Guzman jouent tous les deux pour Ottawa. Je crois que ce lien avec l'équipe nationale sera la plus grande opportunité pour Ottawa cette année.

Malgré le lent début pour Ottawa, il y a quelques points lumineux. Romauld Peiser semble toujours être le meilleur gardien dans la NASL et Julien de Guzman est un point d'ancrage dans le milieu de terrain. Cependant, avec les problèmes sur le côté gauche du terrain, Ottawa peut bénéficier d'un autre joueur de l'équipe nationale avec de l'expérience dans la MLS.

C'est là ou Montréal entre dans l'image. Au cours des deux dernières années, l'Impact a prêté un joueur à Ottawa. En 2014, ils ont prêté Zakaria Messoudi. En 2015, Jérémy Gagnon-Laparé a joué pour le Fury et les a aidés dans les séries éliminatoires. Toutefois, aucun prêt pour 2016 n'a été annoncé. Il est temps que cela change.

À Montréal, plusieurs jouer locaux ont eu du mal à obtenir du temps sur le terrain avec l'Impact et se trouvent relégués à l'équipe de réserve, FC Montréal - notamment Maxim Tissot. Tissot a joué dans 11 matches en 2015, mais avec les additions de Johan Venegas et Lucas Ontivero et le retour d'Andres Romero, il ne pourra pas avoir de temps avec l'Impact du tout cette saison. Il a joué avec le FC Montréal depuis Mars. Aucun joueur qui a obtenu beaucoup de temps avec l'Impact ne veut être déclassé, ce qui explique pourquoi un prêt à Ottawa pourrait être une offre attirante.


Les deux points de vue

Du point de vue d'Ottawa, obtenir un joueur comme Tissot sur ​​le prêt (ou l'acquisition) serait une grande victoire. Il offrirait son expérience. Il a joué dans près de 40 parties de la MLS et plusieurs compétitions internationales, y compris la Ligue des Champions de la CONCACAF. En outre, il fournit de la flexibilité du côté gauche avec sa capacité à jouer à la fois comme défenseur et en milieu de terrain. Du point de vue Montréalais, l'un de nos diplômés de l'académie qui trouve un club professionnel et peut obtenir du temps régulier en dehors du système de l'académie est une victoire. Comme la situation de Karl Ouimette, une place avec New York est mieux que rien.

Un problème est de savoir si Tissot voudrait jouer à Ottawa. Tissot a prouvé qu'il est certainement capable de jouer dans la MLS en tant que substitut. Cependant, l'impact est une meilleure équipe qu'en 2015 et je suis certain que Tissot ne trouvera pas les possibilités de temps de jeu qu'il a eu l'année dernière à Montréal. Néanmoins, jouer régulièrement dans la deuxième division pour un club professionnel est mieux que de jouer dans une académie. Doublement si elle augmente les chances d'être sélectionné pour l'équipe nationale. De plus, Maxim Tissot est originaire de Gatineau et ajouterait un peu de contenu local à la liste des partisans du Fury.

Les résultats finaux

Je ne pense pas que l'ajout de Tissot va immédiatement régler les problèmes à Ottawa, qui sont principalement tactiques. S'il est acquis, il sera certainement en mesure de contribuer immédiatement et aidera beaucoup l'équipe. Avec le niveau de talent dans la NASL, Tissot serait parmi les meilleurs joueurs sur la liste du Fury en vertu de son expérience et de son adaptabilité. Cela donne des options à l'entraîneur Paul Daglish - qui ont été rares ces trois dernières semaines. En outre, Tissot a déjà de la chimie avec le capitaine du club Julien de Guzman et Marcel de Jong de l'équipe nationale. Par coïncidence, à la fois De Jong et Tissot sont plus à l'aise sur la gauche, et pourraient immédiatement remédier à certains problèmes défensifs du Fury.




Est-ce que  que le chaînon manquant pour le Ottawa Fury est un autre Montréalais?

Tissot n'ajouterait rien que de la qualité au Fury. Après les trois derniers matchs, il serait peut être temps de le contacter.