clock menu more-arrow no yes

Filed under:

Marquons l'Histoire: Un slogan à double tranchant

Un slogan à double-tranchant

Impact de Montréal

Marquons l'histoire, le slogan de l'Impact de Montréal en 2015 était pour le moins bien choisi. Un renouveau disait-on au début de l'année afin de recréer le lien avec les partisans, comme le disait Richard Legendre.  Un renouveau après une saison catastrophique, gardant le même homme derrière le banc, Frank Klopas. Surprenant tout de même, car il faut rappeler que Marco Schällibaum a perdu son poste malgré le premier match éliminatoire en MLS de l'histoire du club montréalais.

Marquons l'histoire avec un parcours incroyable en phase éliminatoire de la Ligue des Champions de la Concacaf. L'équipe du greco-américain se rendant en grande finale ! WOUHOU ! Une première pour un club canadien! WOUHOU !

Même Toronto nous souhaite bonne chance via le #MLS4MTL ! Celle-la j'en reviens toujours pas. Mine de rien, on s'est rendu en finale, avec une seule victoire durant toute la phase éliminatoire, et cette victoire n'a pas été dirigée par Frank Klopas, mais bien par Mauro Biello. On ne marquera l'histoire que par des matchs nuls et des défaites sous l'entraîneur montréalais, avec une finale à domicile s'inclinant 4-2, 5-3 au cumulatif. Aoutch.

Marquons l'histoire, les montréalais pourraient remporter une troisième coupe des voyageurs consécutifs. Un peu trop d'espoir d'en haut, avec leur : JAMAIS DEUX SANS TROIS. On met la barre haute lorsqu'on se sacre quasi-champions à l'avance. Ca sera Une autre phase éliminatoire qui ressemblera à la Ligue des Champions de la Concacaf.

Avec une seule victoire en 4 matchs dont une défaite crève cœur à la fin qui a couté un vrai moment d'histoire.

Marquons l'histoire comme l'année la plus tumultueuse pour l'Impact. Avant même de jouer premier match en 2015 , le président Joey Saputo sort publiquement pour partager ses craintes autour du manque de buzz autour de son club chéri.

Un joueur sort publiquement pour dire ce qu'il pense de la direction montréalaise ce qui lui vaut un échange assez rapidement: Bakary Soumaré. Il est suivi de la conjointe d'un autre joueur qui sort car son mari n'obtient pas le temps de jeu qu'il mérite. Finalement après le président, les joueurs et leurs femmes, ne reste plus que les supporters. Voilà donc les supporters qui sorte publiquement eux aussi régler leurs compte avec le club.

Il ne faut pas oublier non plus la saga Ambroise Oyongo, acquis en retour de Felipe Martins. Bloqué par la Fédération de Soccer Camerounaise, le joueurs refuse de se présenter. C'est seulement après une finale de la Ligue des Champions que ce dernier acceptera de rejoindre le groupe et aussi une belle petite augmentation salariale.

Marquons l'histoire avec une équipe montréalaise sur papier qui a beaucoup de talent et avec qui on pourrait gagner sauf quelques noms, dont celui qui est derrière le banc.

Des grands talent tels que

  • Laurent Ciman, un leader instantané.
  • Johan Venegas, un milieu offensif, attaquant, ailier (c'est pas encore clair mais ce qu'il est talentueux)
  • Cameron Porter, un choix de 5ème ronde en MLS qui aura marqué à jamais l'histoire de son club.

Marquons l'histoire avec l'arrivée de Didier Drogba. Il sera charismatique avec les partisans, mais pas trop trop avec les médias, ce qui lui vaut plusieurs flèches. Il prendra 1 mois avant de faire ses débuts en cours de match dans une cause perdante de 1-0.

Marquons l'histoire, la meilleure équipe sur papier de l'histoire de l'Impact aura été en grande partie dirigée par l'un des pires entraîneurs de son histoire. Je vous donne cette statistique juste comme ca, mais Frank Klopas à Montréal c'est 25,78% de victoires en deux saisons. Ce qui lui aura coûter son poste, c'est fort probablement la pression populaire, des résultats catastrophiques et la non-qualification pour un éventuel retour en ligue des champions.

Marquons l'histoire avec un congédiement de coach qui survient en pleine nuit. Mais ce n'était pas assez pour marquer l'histoire, il fallait aussi le faire via communiqué à minuit 40 du matin. Pas trop tôt diront certain. C'est la nuit des long couteaux version Impact de Montréal.

Marquons l'histoire et tentons maintenant de faire les séries, avec le nouveau entraîneur chef par interim, Mauro Biello, pantin des hauts dirigeants : Nick De Santis, Richard Legendre, Joey Saputo et Adam Braz. En plus c'est le fun, on a un coach qui parle français, et il a déjà marqué notre histoire. Sans oublier qu'il est un membre à part entière de la grande famille du Bleu-Blanc-Noir.

Marquons l'histoire avec 4 ans en MLS avec autants de coach.s Bonne chance à Mauro Biello ! Le record à battre est 1 an et demie !

Merci de m'avoir lu

Mon nom est Nicolas Coallier-Fournier, je vous souhaite une bonne fin de saison, et ALLEZ MONTREAL !