clock menu more-arrow no yes

Filed under:

Un avant-goût: nos équipes dans la PLSQ

La Première ligue de soccer du Québec en 2015

Eduardo Sebrango en 2011
Eduardo Sebrango en 2011
Jean-Yves Ahern-USA TODAY Sports

Un autre printemps, une autre saison de soccer dans la Première ligue de soccer du Québec (PLSQ).

2014 a été une année incroyable pour le soccer amateur dans la région, avec une ligue où 5 équipes sont en compétition pour le titre de champion. F.C. Gatineau a été l'équipe championne en 2014, et alors qu'elle est en compétition pour le titre en 2015, deux nouvelles équipes se sont jointes à la ligue, augmentant ainsi le niveau de concurrence. Aujourd'hui, Mont Royal Soccer présente le profile de chacune des sept équipes dans la PLSQ pour la saison 2015!

F.C. Gatineau a remporté le championnat en 2014. Cette équipe est classée 6ème au Canada, derrière nos cinq clubs professionnels. Elle est d'ailleurs la favorite pour remporter la victoire en 2015. Bien que ses joueurs en milieu de terrain passent souvent  d'une technique défensive à offensive et vice versa, elle a réussi à créer un parfait mélange d'expérience et de jeunesse. Beaucoup de joueurs de la saison 2014 seront de retour cette année, y compris les défenseurs Junias Ngoyi et Julien Edwards. Également de retour sont les favoris des fans Antoni et Kasper Ciepala (oui, ils sont frères jumeaux). Il y a 10 anciens joueurs qui reviennent en 2015, mais aucun ne se distinguent mieux que le buteur Maxime Daigle. En plus d'être l'un des meilleurs attaquants de la PLSQ, Maxime apporte son expérience et son leadership à une équipe qui a souvent fait preuve d'un manque de discipline dans la moitié de terrain adverse. Coach Bruno Locatelli, qui a entraîné dans la troisième division française, revient pour une autre saison - et son leadership sera très important avec le plus haut niveau de compétition dans la ligue. La remise en forme et la préparation de cette équipe seront essentielles si elle cherche à répéter la saison 2014.

Le Fury D'Ottawa II (Ottawa Fury II) est une équipe d'expansion dans la ligue de la PLSQ et cela est évident. Une grande partie de sa liste de joueurs est toujours indéterminée. De plus, les joueurs sont très jeunes - même pour la PLSQ. Ces derniers n'ont jamais joué de match compétitif en équipe et ont un nouvel entraîneur. Je n'ai aucune idée comment cette équipe performera en 2015. Cependant, le Fury a deux avantages uniques dans la PLSQ. Tout d'abord, elle est l'équipe de réserve pour une équipe professionnelle: le Fury d'Ottawa, dans la NASL (North American Soccer League). S'entraîner et jouer contre une équipe de la NASL donnera au Fury II un avantage concurrentiel face à des équipes qui attirent beaucoup de joueurs des ligues universitaires et collégiales. Deuxièmement, le Fury II aura accès aux installations de formation de l'équipe de la NASL. J'ai vu la Place TD de près, et il a quelques installations de formation étonnantes. Ces joueurs seront en excellente condition pour leur premier match. Le plus grand problème avec cette équipe est que si un joueur est excellent dans la PLSQ, il va éventuellement jouer pour le Fury d'Ottawa dans la NASL et non plus pour le Fury II.

A.S. Blainville étaient une bonne équipe l'an dernier, mais pas excellente et cela ne changera probablement pas. Emmanuel Macagno remplace Jean-Pierre Ceriani comme entraîneur-chef, de sorte que le seul grand changement sera l'entraînement en tant que tel. Ce n'est pas idéal, mais A.S. Blainville est tout de même une équipe compétitive.

F.C. l'Assomption-Lanaudière est une équipe très populaire, et je comprends pourquoi. Si vous en avez l'occasion, je vous invite à écouter tous les matchs en ligne - ils sont toujours divertissants. Le FC-AL a eu la meilleure ligne de milieu de terrain cette année-là. Elle a aussi un nouvel entraîneur-chef - Eduardo Sebrango. Oui, le héros de l'Impact de Montréal en 2009 est maintenant entraîneur dans Lanaudière. Il est également un ancien joueur de l'équipe. Le complexe sportif à Terrebonne continuera à montrer d'excellents matchs cette année, où les légendes de soccer locales comme Maxime Cormier et Wilfred Girard chercheront à obtenir la victoire cette saison. Si une équipe peut battre F.C. Gatineau, c'est celle-ci.

C.S. Longueuil. Malgré son placement au deuxième rang l'an dernier et le fait qu'elle a perdu contre le FC Gatineau dans la série, CSL était excellent. En 2015, trois noms seront l'épine dorsale de cette équipe.  Moise Nkurunziza, Karim Ourzdine et Antoine Mimoun sont tous de retour pour une autre saison avec CSL. Si l'année dernière est une indication de ce qui viendra en 2015, ils continueront à être impressionnants. L'équipe a une ligne offensive formidable. Espérons que l'entraîneur Mathieu Rufié continuera à développer son milieu de terrain central performant. CSL est une équipe solide et avec un peu de chance pourrait prétendre au titre de gagnant cette année.

C.S. Mont-Royal Outremont (Les Griffons). En 2014, C.S. Mont-Royal Outremont (Les Griffons) n'était pas la meilleure équipe dans la PLSQ, mais avait facilement la meilleure défense. Riccardo Teoli, Patrick Godin et Arnaud Gilli formaient ensemble l'une des meilleures lignes défensives dans le soccer canadien. Si l'entraîneur Luc Brutus veut gagner le titre de champion, il continuera à construire son équipe autour du noyau défensif. Je ne pense pas que cette équipe soit un véritable adversaire et qu'elle remportera le championnat. Toutefois, avec une défense de cette qualité, elle pourra peut-être faire avancer un de ses joueurs dans l'équipe de l'Impact de Montréal ou le Fury d'Ottawa la saison prochaine.

C.S. Lakeshore. Ce club de l'ouest de Montréal est la deuxième équipe d'expansion dans la PLSQ cette saison. Malgré le fait qu'elle soit une nouvelle équipe avec un nouvel entraîneur et aucune expérience compétitive, je pense qu'elle pourrait nous surprendre cette saison. Elle a beaucoup de jeunes talents provenant des universités locales comme Kevin Dean Chan-Yu-Tin et Nicolas Sisti, et j'espère qu'ils auront l'occasion de performer au plus haut niveau cette année.

La PLSQ est encore une ligue en développement car elle commence sa quatrième année et tout peut arriver. Une équipe que je trouve moins performante pourrait gagner la coupe. C'est arrivé l'année dernière, quand je pensais que Longueuil allait dominer. Cette ligue est amusante à regarder, locale et produira d'excellents joueurs dans les années à venir. Presque tous les joueurs sont québécois, ou viennent d'Ottawa (il y a également beaucoup de Franco-Ontariens). Donc, si vous êtes un fan de l'Impact ou du Fury, gardez les yeux sur cette ligue - la prochaine superstar pourrait en provenir.

Quelle que soit l'équipe que vous soutenez, 2015 sera la meilleure année pour le soccer dans la PLSQ depuis sa création. Le niveau de compétition est élevé, les jeux plus rapides et le sport plus populaire que jamais. Si vous en avez la chance, allez regarder un match en personne ou écoutez les parties en ligne gratuitement sur www.plsq.ca. Le premier match de la saison aura lieu le 4 avril à 19h00.