clock menu more-arrow no yes

Filed under:

Le rêve continue

L'Impact de Montréal prend une belle option pour la finale en remportant le premier match 2-0, devant près de 34 000 personnes au Stade Olympique. Impressionnant et séduisant en première mi-temps, conservateur lors du second acte, le Bleu-Blanc-Noir peut remercier ces Argentins et regarder en direction du Costa Rica!

L'artiste de la soirée
L'artiste de la soirée
Eric Bolte-USA TODAY Sports

Evan Bush (7/10): Bien qu'il ne fût pas trop occupé, ses sorties ont été très importantes sur les longs ballons adverses. Suite à son erreur contre D.C. United, la page est tournée et enfin un clean sheet pour lui.

Donny Toia (8/10): Match impressionnant du latéral gauche, de plus en plus solide dans les duels, son placement est très bon et sauve même la mise sur un coup franc. Au début, il s'infiltrait dans les bras du Ciman pour ensuite, hier, sortir un match bien meilleur que le Belge, Donny Brasco.

Laurent Ciman (7/10): Encore cette tendance à jaillir un peu trop tôt, pour finalement courir après le ballon et tacler en catastrophe. Par contre, hier soir, il a encore assumé son rôle de générale. Impérial dans les airs, des bonnes interventions et surtout une capacité de relance magnifique, toujours aussi propre. M.Net.

Bakary Soumare (7/10): Encore une fois, Bakary fût excellent en couverture. Amène cette fameuse stabilité défensive souhaitée lors des trois saisons précédentes saisons. Permets aux autres défenseurs de monter plus librement tandis que lui reste, caché, sous marée.

Victor Cabrera (7.5/10): Il progresse de plus en plus l'Argentin! Encore prudent offensivement, il devient plus solide comme arrière droit. Bonus, il marque un but d'une importance capitale, au vu de ses efforts depuis le début du camp, c'est amplement mérité. Encore pris de crampes en fin match, mais a tout de même terminé la rencontre, un guerrier.

Marco Donadel (6.5/10): Un début de match tendu, un carton jaune pris très tôt dans la rencontre, mais ensuite a bien su gérer. Pour une fois, il est meilleur dans la récupération que dans la transmission du ballon où il s'est montré quelque peu imprécis connaissant son niveau.

Nigel Reo-Coker(c)(7/10): Une première mi-temps qui font taire certaines critiques, voilà le milieu qu'on veut voir, une hargne, une présence physique importante et des relances justes et rapides. En deuxième mi-temps, se lance même en contre quelques fois sans grand succès. Hier soir, We got midfield presence, we got midfield presence.

Dilly Duka (6/10): N'a joué qu'une mi-temps, remplacé, car blessé. On a quand même pu observer ses permutations avec Piatti qui créait sans cesse du mouvement et libérait des espaces.

Ignacio Piatti (8.5/10): Un, dos, tres, un pasito palante Piatti, un, dos tres, y un golazo más. Tel un phénix mort contre D.C. United, Ignacio renait de ses cendres pour briller de mille feux. Rend La vida loca à la défense costaricienne avec des accélérations et de feintes superbes. À ce niveau, le regarder, c'est du Bon-bon.

Dominic Oduro (7/10): Beaucoup plus à l'aise lorsqu'il a de l'espace devant lui, de par ses accélérations à mis le feu dans la défense adverse en menant des contres bien sentis, manque plus qu'a amélioré le dernier geste, son meilleur match, et de loin!

Cameron Porter (7/10): On dit que c'est grâce au travail que l'on devient bon, il en ai la preuve vivante. Des courses incessantes, intelligentes et n'a pas peur de foncer. Une présence physique également intéressante. Le héros national confirme qu'il a une immense marge de progression surtout avec cette détermination.

Entrés en cours de jeu:

Maxim Tissot (6/10): Entré à la mi-temps pour Duka. Ses courses et débordements sont intéressants, mais son dernier geste gâche tout. Son placement défensif c'est grandement amélioré et sa soulage l'équipe.

Calum Mallace (6/10): Entré à la 62e pour Donadel. Bonne entrée pour l'écossais qui récupère des ballons précieux tout en étant intelligent dans la conservation du ballon. Il ne c'est pas transformé en Peyton Manning hier soir.

Patrice Bernier (6.5/10): Entré à la 76e pour Piatti. Le capitaine à joué ses premières minutes et a brillé lors d'une grande phase de possession en fin de match. D'ailleurs, le milieu à trois était intéressant.