clock menu more-arrow no yes

Filed under:

L'Effet Piatti

4 buts et 3 passes en 8 matchs et plusieurs occasions créées. Voilà la production du nouveaux joueur étoile de l'Impact de montréal.

Eric Bolte-USA TODAY Sports

Mine de rien, les jours passent et se ressemblent de moins en moins pour l’Impact de Montréal qui, samedi dernier, a enchainé sa 5ieme victoire depuis l'arrivée du sauveur Ignacio Piatti.  Celui-ci a considérablement changé la dynamique du club qui ne pouvait à priori que se fier sur son autre joueur étoile pour produire offensivement. Imaginez si celui-ci était arrivé comme prévu au mois d'Avril.

L'Impact aurait potentiellement une fiche de 21 victoires, 9 défaites et 4 matchs nuls, si on se base sur son rythme actuel et serait en position pour faire les séries. Que dire de sa production personnelle qui est jusqu’à présent de 4 buts et 3 passes en 8 matchs et plusieurs occasions créées. Le dernier à avoir eu une telle production à Montréal était un Russe avec beaucoup de talents qu’on surnommait l’artiste.

Ce n'est pas tout, il apporte espoir aussi dans les tribunes et dans le cœur des plus fidèles partisans. Ça faisait longtemps qu'on n’avait pas vu un joueur dominer la pelouse du Stade Saputo. Le dernier à avoir réussi de telles prouesses est le bon vieux Ali Gerba, qui à son dernier tour de passage à Montréal faisait la pluie et le beau temps avec les cordages des buts adverses.

Celui qui aurait pu prédire une production aussi impressionnante du joueur argentin est bien malin.  Les derniers recrutements de l'Impact ont été n’ont pas été très concluants, sans dire mauvais, mais ils ont toutefois laissé les partisans du onze Montréalais sur leur appétit.

On a qu'à penser au recrutement de Hernan Bernardello qui était plein de promesses. Cependant celui-ci a passé beaucoup trop de temps à l'infirmerie ou à être entre deux chaises dans un schéma tactique très peu convaincant. Que dire des *Piscu*, Issey Nakajima-Farran, Futty Danso et Gorka Larrea qui arrivaient en sauveurs à l'Impact, mais qui ont bien trop connu les physio de l'équipe depuis leur arrivée à Montréal.

Follow @manarik666

Bref, l'an prochain ce sera lui le centre d'attention de l'équipe alors que les équipes feront leur plan de match en fonction de stopper son animation.  Il n'y aura plus l'effet de surprise d'un joueur anormalement trop talentueux.

Espérons tout de même qu'il soit à la hauteur de ses deux compatriotes argentins Frederico Higuain et Diego Valeri qui après une entrée en MLS fracassante poursuivent sur leur bonne lancée et s'avèrent des joueurs ultras importants pour leur équipe.

Pour conclure, l'avenir est prospère et plus joyeux qu'on le pense. Malgré le départ de notre plus grand joueur de l'histoire du club qui retourne au bercail en Italie, nous aurons droit à un trio très dynamique l'an prochain composé du nouveau venu, de son compatriote argentin et de l'éternel chef-d’ orchestre Justin Mapp et ce, dès le début de la saison.

Je vous assure que même si on devra faire une croix sur une page d’histoire du club avec le départ de Marco Di Vaio, l'avenir est bon avec Piatti et gageons qu'il donnera chaud à la foule du Stade Saputo qui avait perdu espoir avant sa venue.