clock menu more-arrow no yes

Filed under:

MLS semaine 14: Le Monstre Vert

Une semaine MLS remplie de buts avec notamment un gros match entre le Chicago Fire et les Seattle Sounders.

Mike DiNovo-USA TODAY Sports

Match de la semaine

Chicago Fire 2 -  3 Seattle Sounders

Avec ou sans ses joueurs à la Coupe du Monde, Seattle continu de dominer à travers la MLS. Ici, Obafemi Martins a marqué un doublé, pour ensuite obtenir un carton rouge. Son adversaire, Jhon Kennedy Hurtado avait aussi écopé d'un carton rouge auparavant. Harrison Shipp a tenté de ramener le Fire dans le match avec un doublé, mais Lamar Neagle a ajouté un troisième but au compte des Sounders pour s'imposer avec une huitième victoire à leurs dix derniers matchs.

Autres matchs

Columbus Crew 1 - 1 Real Salt Lake

Federico Higuain a raté un penalty en début de match, penalty qui aurait fait toute la différence ici. Luis Gil a ensuite donné les devants au Real Salt Lake en deuxième demie, pour voir Ethan Finley égaler la marque en fin de match.

Colorado Rapids 0 - 0 Chicago Fire

Bien que le match ce soit terminé 0-0, il semblait à sens unique en faveur des Rapids. Mais chaque fois, soit le gardien Sean Johnson effectuait un arrêt important ou les tirs partaient dans tous les sens.

Houston Dynamo 0 - 2 Sporting Kansas City

Ça ne va pas du tout à Houston. Le Sporting s'est amené en ville et a dominé ses hôtes, tout ça avec un joueur en moins. Antonio Dovale a écopé d'un carton rouge pour une raison obscure, mais ses coéquipiers ont ensuite pris le match en main avec deux buts, de Soony Saad et Dom Dwyer. C'est une quatrième défaite de suite pour le Dynamo.

Toronto FC 1 - 0 San Jose Earthquakes

Jermain Defoe a marqué son septième but sous le maillot des Reds, sur penalty, après qu'Alan Gordon ait frappé Nick Hagglund dans la surface de réparation. Hagglund a d'ailleurs connu tout un match offensivement, s'avérant la plus grande menace du Toronto FC. Les Reds ont le meilleur rapport points/match dans l'Est.

DC United 0 - 0 Columbus Crew

Définitivement pas le match de la semaine. Peu d'action et alors qu'on arrive à la 94e minute, l'arbitre accorde un penalty à DC United pour une main dans la surface. Fabian Espindola s'élance... et c'est complètement raté, petit ballon mou dans les bras du gardien.

Philadelphia Union 3 - 3 Vancouver Whitecaps

Un match nul qui fait mal à l'Union. Les Caps avaient pris une avance de deux buts en première demie, avec des buts d'Erik Hurtado et Nicolas Mezquida. Mais l'Union s'est battu en deuxième pour revenir de l'arrière et prendre un but d'avance, avec, entre autres, deux buts du guerrier Conor Casey. Mais à la toute fin, Zac MacMath a fait une faute sur Darren Mattocks et Vancouver à ramener les deux équipes au point de départ. C'est une de trop pour l'organisation de l'Union, qui a viré son entraineur plus tôt cette semaine.

FC Dallas 3 - 2 Colorado Rapids

La défensive du Colorado a été faible, incluant le gardien Irwin. Sur le premier but, Irwin échappe un ballon qu'il aurait du arrêter sur un coup franc de Jair Benitez, qui en profite pour marquer. Sur le but de Fabian Castillo, tous les défenseurs plongent pour le tacler, mais aucun ne réussit à toucher le ballon et Castillo trouve le fond du filet. Mine de rien, c'est une première victoire pour Dallas en neuf matchs.

Real Salt Lake 1 - 3 Portland Timbers

Luke Mulholland a marqué le premier but du match pour RSL, mais comme on l'a vu souvent cette saison, Portland est revenu de l'arrière avec trois buts consécutifs, dont deux de Fanendo Adi. Salt Lake City manque vraiment la présence de Beckerman et Rimando, avec une deuxième défaites à leurs trois derniers matchs, eux qui n'avaient pas encore perdu avant ça cette saison.

New England Revolution 0 - 2 New York Red Bulls

Les Red Bulls n'ont pas dominé, mais ils ont marqué lorsqu'ils en ont eu l'occasion, contrairement aux Revs. Eric Alexander a d'abord marqué de la tête et Péguy Luyindula d'un tir précis à droite du gardien.

Los Angeles Galaxy 1 - 1 Chivas USA

Ça va tellement mal au Galaxy qu'on n'arrive même pas à s'imposer sur Chivas. En fait, ça va mal en Californie tout court. Le Galaxy est 7e, suivi de San Jose en 8e place et Chivas USA qui termine le tout au 9e rang.