clock menu more-arrow no yes

Filed under:

Di Vaio 1 - Klopas 0 : Que fait Klopas?

New, 1 comment

L'Impact de Montréal amasse son premier point de la saison en raison du brio de son joueur désigné, alors que son entraîneur chef semble de plus en plus ne pas connaitre suffisamment son effectif.

Jim O'Connor-USA TODAY Sports

Il fallait s'y attendre, en raison de son début de match, l'Impact n'allait pas partir du PPL Park avec 3 points. Même si plusieurs joueurs allaient fournir des efforts supplémentaires, l'effectif du   " Bleu Blanc Noir " n'affichait pas un niveau suffisant pour l'emporter face à l'Union de Philadelphie.

Premièrement, je ne peux pas lancer des pierres à Frank Klopas sans me justifier. Je crois que l’entraîneur de l'Impact a malheureusement tout faux en début de saison. Bien entendu la saison est jeune, avec quatre rencontres jouées, mais à chaque fois que Klopas a pris une décision, cette même décision s'avére infructueuse.

Je m'explique.

Quand il a tenté l'expérience de mettre Collen Warner à gauche, le côté gauche fut exploité par l'adversaire, alors que le but premier de cette manœuvre était de le renforcer. Même chose lorsqu'il a employé Warner à droite. Les joueurs du Dynamo de Houston ont eu un malin plaisir à profiter des largesses en défensive du duo Collen Warner et Eric Miller. Bref, celui si semble avoir neuf vies, tel un chat, avec l'Impact.

L'obstination de faire jouer Warner au détriment de Patrice Bernier ou de Blake Smith me tue. Je ne comprends pas pourquoi il est systématiquement dans la formation de Frank Klopas. Il dispose d'une immunité qu'il n'a vraiment pas méritée.


Il fut un " préféré " de Jesse Marsh où il était employé de bonne façon, de Marco Schalibaum et maintenant de Frank Klopas. Les ordres de mettre celui-ci dans la formation viennent-ils de Nick De Santis comme certains le suggèrent?

Personnellement, j'en doute car il ne coûte pas une énorme somme d'argent à l'Impact et il a été obtenu gratuitement lors du repêchage d'expansion. Dans aucun cas De Santis perdrait la face si celui-ci n'était pas du onze partant.

Je crois que nous ne serons jamais pourquoi il est l'âme sœur des entraîneurs de l'Impact.

Que dire de la décision de faire jouer seul Andrew Wenger devant pour les trois matchs durant l'absence de Marco Di Vaio. Wenger n'est pas un mauvais joueur, loin de là, mais il ne peut jouer seul à l'avant.

On le sait tous, il n'a aucune qualité de finisseur. On n'a qu'à se rappeler toutes les occasions où il ne tire pas quand il est seul devant le gardien. Bref il n'a vraiment pas le compas dans l'œil. Pourquoi, est-ce qu'on l'alaissé seul devant avec un Felipe Martins trop loin de lui ou tout simplement pas à sa bonne position.

Pourquoi ne l'avoir pas jumelé à Santiago Gonzalez qui n'a toujours pas eu de vraies chances? Au lieu de tenter une expérience, on s'est entêté chez l'Impact à centrer vers l'américain et il a fait mouche qu'à une occasion.

Quoi dire également du fait que des joueurs commence la saison dans une position alors qu'on voyait autre chose durant la présaison ? Il est clair que Frank Klopas ne disposera plus de la chance du débutant et qu'il devra répondre aux questions incessamment.

Deuxièmement, sous une note un peu plus positive, le retour de Marco Di Vaio dans la formation fait un grand bien à l'impact de Montréal. La preuve, malgré plusieurs occasions manquées, en début de match, le magicien Italien a encore utilisé ses trucs pour mystifier la défense adverse et enfiler un but digne des grands rendez-vous.

Selon moi, Marco Di Vaio est le joueur qui fait vraiment la différence dans l'effectif montréalais. Soyons honnête, il n'y a qu'au Stade Olympique où le onze Montréalais n'a pas été dans le coup.

Dans les deux autres rencontres, l'Impact n'était qu'à une action décisive de partir du Texas avec des résultats. Imaginez-vous si Marco Di Vaio avait été dans l'alignement. Il n'aurait fallu que d'une occasion ratée par Wenger pour que Marco Di Vaio ouvre son compteur. Je vous garantis que si l'Impact continu à être l'équipe qui tire le plus au filet en MLS, le joueur désigné de l'Impact remportera le Ballon d'or.

On est en droit de se réjouir, car celui-ci semble être en santé, malgré son absence de 3 matchs. Di Vaio a été séparé de son complice le plus fidèle, l'éternel #SaputorDOr par défaut, Justin Mapp.

Serait-il temps de mettre Felipe à un poste qui lui convient mieux, de placer Patrice Bernier au poste de Milieu offensif et jumelé Santiago Gonzalez à l'attaquant italien pour que la saison soit relancée?

Ceux sont des options que tous les observateurs de le MLS semblent avoir identifiées. Il n'y a que le principal intéressé, Frank Klopas qui semble, comme on dit par ici, dormir au gaz derrière son effectif virtuel qui n'est pas très performant en réalité.

En conclusion, la bonne nouvelle est que Marco Di Vaio est de retour et qui semble être en forme. Il se devra de l'être. À moins que l'entraineur de l'Impact corrige la situation, le secteur offensif montréalais sera à nouveau porté par le joueur désigné de l'impact.

Souhaitons également qu'on voit d'avantage de bonnes décisions prisent par Frank Klopas et son équipe d'adjoint et qui sait, on peut rêver qu'en septembre que Montréal soit " Soccer ".