clock menu more-arrow no yes

Filed under:

Impact de Montreal vs New England Revolution: Bulletin de Notes du Professeur Brouillard

Les Notes du matchs des joueurs de l'Impact de Montréal lors de la defaite 1-0 aux mains du New England Revolution, au Stade Saputo.

Raphael Larocque-Cyr

Tout d'abord, j'aimerais offrir mes excuses aux membres de Mount Royal Soccer et de la SB Nation pour l'absence du bulletin lors du match contre le Dynamo.Je ne pouvais juger un match que je n'avais vu en entier.Ceci dit, passons aux choses sérieuses.

L'Impact recevait samedi un adversaire direct pour la course aux séries et l'occasion était belle pour retrouver le sentier de la victoire...Mais comme ces dernières semaines, il a fait chou blanc.

Marco Schällibaum a d'ailleurs affirmé après le match :

Je peux affirmer que nous n'avons pas été assez bons. La volonté y était, mais pas la qualité

Ah Marco...j'admire le fait que tu veux demeurer positif surtout que ce n'est pas rose dernièrement, mais je n'ai pas senti cette volonté, du moins pas de tous tes soldats.

Bref, l'Impact s'est incliné 1-0 contre le Revolution à domicile (encore) et ses chances de participer aux séries devenir beaucoup plus complexes qu'il y a trois semaines.

Sans plus tarder, voici comment j'ai vu la performance de nos Bleus :

Troy Perkins - 5

Il n'a eu que 3 tirs cadrés dans le match et a paru plutôt faible sur le seul but du match.

Seul point positif : ses relances sont meilleurs.

Davy Arnaud - 4.5

J'ai beaucoup apprécié son interview en français, mais ce ne fût pas assez pour me faire oublier qu'il est un fardeau plus souvent qu'autrement sur le terrain.

Sur une sequence, Arnaud s'entêtait à donner le ballon bêtement à l'adversaire à plusieurs reprises...tellement que j'en ai perdu le compte...dans sa propre zone défensive en plus!

Le tout en même pas 2 minutes de jeu...

Matteo Ferrari - 5

Je me répète, mais bon...il n'affiche plus le même entrain qu'au début de la saison depuis quelques matchs et ça semble avoir affecté une partie de l'équipe.

Alessandro Nesta - 5.5

Semble avoir hâte que la saison se termine...il apporte quand même son expérience unique à une équipe qui en a bien besoin.

Maxime Tissot - 5.5

N'a pas connu un mauvais match, mais il n'a pas été un facteur non plus.

Patrice Bernier - 5.5

De retour de blessure, cela semblait difficile par moment pour le vétéran. On a quand même vu la différence au milieu lorsqu'il est sur le terrain.

Hernan Bernardello - 7

Si l'équipe avait suivi son enthousiasme et son énergie, on ne serait pas en train de se demander si l'Impact allait être en mesure de faire les séries.

Sanna Nyassi - 5

Lorsque le staff technique va réaliser que Nyassi est un super "sub", ce sera un plus.

Ultra rapide, il est à son mieux lorsqu'il embarque vers la 70e.

Il n'a jamais été un facteur décisif dans les rencontres qu'il a débuté.

Andres Romero -4.5

Next...

Justin Mapp - 6

L'effort est là, mais ses ballons ne trouvent plus ses coéquipiers comme avant.

Marco Di Vaio - 5.5

Il a obtenu une belle chance en première mi-temps, mais il a été frustré par le gardien du Revolution, Matt Reis.

On le sentait frustré au cours de la rencontre et avec raison, son maestro était Romero. Dois-je en rajouter?

Andrew Wenger - 6

Quelqu'un doute encore de sa fougue et de son énergie? On l'a vu à Houston et on l'a revu ce samedi.

Plus il joue, plus il prendra confiance.

Blake Smith - 5.5

Bien qu'il n'ait pas été un facteur, je me demande quand même pourquoi on lui préfère Nyassi pour un départ.

Felipe Martins - 5

Autre que sa tentative de ciseau dans un angle impossible qui a mené à un coup de pied de but même s'il n'a pas touché le ballon, il est plus impliqué dans la rencontre lorsqu'il est partant.

Bref, il n'a pas été un facteur.

Prochaine rencontre pour nos Bleus : ce mercredi à Los Angeles contre le Galaxy.

Si nos portes couleurs ne se réveillent pas, ça risque d'être un match à sens unique.

D'ici là, il ne faut pas perdre espoir. J'ose croire qu'ils ont plus de caractère que cela...sinon Mr. Saputo se devra y aller d'une sortie publique pour réveiller les troupes...