clock menu more-arrow no yes

Filed under:

Les Feuilles Mortes

New, 1 comment

Alors que l’équipe semble dans un creux de plus en plus profond, il y a pourtant encore beaucoup d’espoir. Avant le match capital de samedi contre le New England Revolution, il est bon de se serrer les coudes de nouveau et de se préparer à être derrière nos joueurs.

Jean-Yves Ahern-USA TODAY Sports

"Les feuilles mortes se ramassent à la pelle, les souvenirs et les regrets aussi". En ces temps d'automne, les paroles d'Yves Montand résonnent dans les travées du Stade Saputo comme une fatalité. Face aux couleurs rougeoyante des érables centenaires, on se remémore les occasions manquées, les buts gaspillés et l'énergie dépensée.

Nos regards tristes regardent l'Impact mordre la poussière match après match, leur avance au classement peu à peu grignotée par leurs adversaires. Oui, la course aux séries est éprouvante, essouflante, épuisante même. Et au bout? Au bout, nous serons là.

Nous finirons peut-être 5e, nous n'aurons peut-être pas l'avantage du terrain, mais nous serons là. Parce que notre confiance en cette équipe doit être inébranlable, parce que c'est maintenant qu'il faut être derrière nos joueurs, nos guerriers.

La semaine fut ponctuée de déclarations de membres de l'équipe. Ils nous ont expliqué leurs ambitions, leur motivation, leur énergie retrouvée.

Non, les joueurs du Revolution ne passeront pas! No pasaran, tsé!

L'équipe a appelé au rassemblement, au soutien, à "l'amour" comme dirait Patrick Leduc dans sa dernière chronique. Et, après l'année que l'équipe vient de nous offrir, elle est en droit d'en recevoir. Full en plus de t'ça!

Il reste 4 matchs et nous sommes à un souffle d'obtenir notre qualification.

Même sans Hassoun, même sans Jeb, même sans Patrice et peut-être même sans Marco et Sandro.

J'espère ne pas entendre les partisans conspuer Andrew Wenger ou Captain Davy (qui, en plus, a fait l'effort de parler notre langue). Le premier deviendra peut-être indispensable malgré ses erreurs et le deuxième sera surement précieux malgré ses lacunes.

Hernan mi amor sera également de retour, et quand Hernan est là, tout va!

Cependant, quoi qu'il en soit, ils ne pourront y arriver sans vous, sans nous tous.

Parce que nous sommes le 12e joueur, comme dirait l'autre.

Soyons derrière nos garçons et ce ne seront plus les feuilles mortes que nous regarderont tomber, mais les espoirs de nos adversaires.