clock menu more-arrow no yes

Filed under:

La tâche de l'Impact se complique

New, 1 comment
FOXBORO, MA - AUGUST 12:  Fans of the Montreal Impact show their support during a game against the New England Revolution defends at Gillette Stadium on August 12, 2012 in Foxboro, Massachusetts. (Photo by Jim Rogash/Getty Images)
FOXBORO, MA - AUGUST 12: Fans of the Montreal Impact show their support during a game against the New England Revolution defends at Gillette Stadium on August 12, 2012 in Foxboro, Massachusetts. (Photo by Jim Rogash/Getty Images)
Getty Images

Le D.C United n'avait pas compté quatre buts depuis le 22 avril dernier. Et le Fire de Chicago était sur une lancée victorieuse en ayant remporté ses trois dernières rencontres. Ce duel, qui opposait les deux équipes mercredi soir, était d'une haute importance pour la bataille du quatrième rang de la Conférence de l'Est. Mais, afin de rendre la lutte excitante jusqu'à la toute fin, et aussi pour compliquer la tâche de l'Impact, l'équipe de Washington l'a emporté 4-2 contre Chicago. Cela signifie donc que le D.C. United occupe toujours le cinquième rang, avec 40 points, soit un de moins que le Fire, et quatre de plus que l'Impact.

Le D.C. United a toutefois disputé trois parties de moins que le onze montréalais. L'équipe de Washington a ainsi encore dix matchs à jouer d'ici la fin de la saison. Six d'entre eux sont des points assez prenables, considérant les adversaires (New England Revolution, Philadelphia Union, Chivas USA, Portland Timbers, Toronto FC et Colombus Crew). Elle pourrait même refaire le coup à Chicago en conclusion de la saison. La troupe de Jesse Marsch quant à elle n'a que sept matchs à disputer et chaque rencontre devient d'une importance capitale. En commençant par le prochain match, alors que l'Impact accueillera le D.C. United au Stade Saputo, la forteresse au sein de laquelle les hommes en blanc et bleu n'ont pas perdu depuis les cinq dernières parties.

Quoi qu'il en soit, d'ici la fin de la saison, les joueurs devront montrer toute leur force de caractère pour mener cette bataille. Et ils auront besoin plus que jamais de l'appui des partisans. Tous au stade!