clock menu more-arrow no yes

Filed under:

Le piège signé Garde

L’entraîneur-chef de l’Impact a tendu un beau piège à Jim Curtin samedi soir au Stade Saputo.

MLS: Philadelphia Union at Montreal Impact
Lassi Lappalainen a très bien paru dans un système de jeu axé sur la vitesse des ailiers.
Jean-Yves Ahern-USA TODAY Sports

Jeudi, Rémi Garde reçut deux bonnes nouvelles. La première étant que Lassi Lappalainen faisait officiellement partie de son effectif, la deuxième confirmant que le genou de Nacho Piatti avait résisté à ses 65 minutes la veille contre York9. Bien que les nouvelles étaient bonnes, c’est la première équipe de l’association Est qui débarquait au Stade Saputo et un plan de match solide se devait d’être mis en place pour assurer les trois points.

Rémi Garde retourna à son 4-4-2 de mercredi dernier contre York9. Bien que la réalisation offensive des Montréalais dans ce match avait fait défaut, la forme et la discipline tactique avaient été satisfaisantes. Nacho Piatti était de nouveau titularisé aux côtés de Maxi Urruti, alors qu’au milieu de terrain, Shamit Shome et Saphir Taïder couvraient le centre. Les ailes étaient composées du nouveau venu Lassi Lappalainen à gauche et d’Orji Okwonkwo à droite. En défense, Daniel Lovitz occupait son poste habituel alors qu’à son opposé, Zachary Brault-Guillard remplaçait Bacary Sagna, suspendu. En défense centrale, Zakaria Diallo était aux côtés de celui avec qui il semble le plus à l’aise, Jukka Raitala.

MLS: Philadelphia Union at Montreal Impact
Evan Bush fait un arrêt important devant le regard de Zakaria Diallo et Jukka Raitala. Les deux défenseurs centraux ont connu un fort match ensemble.
Jean-Yves Ahern-USA TODAY Sports

Dès le début du match on a vu les Montréalais prêts à absorber la pression du 4-3-1-2 de Jim Curtin en s’asseoyant très bas devant le but d’Evan Bush. Philadelphie en jouant en diamant au milieu du terrain, cherchait à combiner avec des passes courtes vers l’avant pour éventuellement libérer un attaquant vers le but suite à des mouvements rapides. L’IMFC, pour contrer cette possibilité, a joué une ligne défensive très basse près d’Evan Bush. De plus, Saphir Taïder défendait près des défenseurs centraux, alors que Shamit Shome était souvent au marquage homme à homme sur l’excellent Haris Medunjanin. En plaçant le bloc très bas sur le terrain, les hommes de Rémi Garde ont donné peu d’espace dans leurs dos pour des courses et des passes en une-deux. De plus, l’envie de contribuer à l’attaque poussa parfois les défenseurs latéraux de Philadelphie à se positionner trop haut sur le terrain, ouvrant la voie à une contre-attaque encore plus dévastatrice.

Le milieu de terrain en diamant utilisé par l’Union. Très efficace pour attaquer par le centre, mais vulnérable sur les ailes lors d’une perte de possession.
Sportsessionplanner.com

L’idée de sélectionner des ailiers mobiles porta fruit. En effet, au moment où Lappalainen et Okwonkwo s’emparaient du ballon, le premier joueur auquel ils devaient faire face était le défenseur latéral des adversaires, souvent positionné très haut sur le terrain. Ayant seulement un joueur à battre, Lappalainen et Okwonkwo ont très bien paru, multipliant percées offensives et occasions de marquer. Moins rapide, Piatti avait le loisir de s’offrir en décrochage pour une passe et redonner le ballon à l’ailier qui continuait sa course. Urruti, pour sa part, forçait la défensive à reculer en faisant ses courses à la limite du hors-jeu. Pour une des rares fois cette saison, on a vu l’Impact très agressif et dangereux en attaque.

MLS: Philadelphia Union at Montreal Impact
Maxi Urruti a récolté une passe sur le deuxième but d’Okwonwko mais aurait pu être expulsé en fin de première demie pour ce tacle.
Jean-Yves Ahern-USA TODAY Sports

Comme il l’a fait mercredi, Rémi Garde sorti Piatti du match à l’heure de jeu, changeant le 4-4-2 pour un 5-4-1. Rudy Camacho, en remplaçant le capitaine de l’Impact, est venu s’installer à la droite de Zakaria Diallo. En plaçant un homme de plus au centre de la défense, Garde est venu contrer le réajustement de Jim Curtin qui envoya dans la mêlée des joueurs offensifs. Lorsque son adversaire abandonna le 4-1-3-2 pour un 4-3-3, l’Impact garda tout de même le bloc très bas et Philadelphie n’a jamais semblé dangereux en fin de match. L’Union a même par moments paru complètement dégarni en défense comme sur le 4è but où Okwonwko a bénéficié d’une échappée d’environ 50 mètres, encore une fois sur une contre-attaque vive.

Rémi Garde a donc utilisé les tactiques de Philadelphie pour créer un plan de match avantageant son équipe. En offrant la possibilité à son adversaire de s’installer très bas dans sa zone, Garde a misé sur la récupération de balle de ses joueurs axiaux et de la vitesse de ses joueurs offensifs. L’Union est bel et bien tombé dans le piège et une fois de plus, le Français a démontré son intelligence tactique. Peut-il remercier Lassi Lappalainen d’avoir offert une performance digne du joueur de la semaine? Absolument. Encore fallait-il avoir la vision et l’audace de le titulariser...